Le cycle de vie d’une entreprise laitière : une roue qui tourne

Dans les revues, les conférences et les formations, on entend parler d’entreprises performantes. On dit souvent qu’elles ont une bonne rentabilité. Mais qu’en est-il au juste? La productivité est-elle l’unique facteur qui permet à l’entreprise de perdurer? Gagnerait-on à voir un peu plus large? Voici comment utiliser le nouvel indice de durabilité de Lactanet pour connaitre et maitriser les facteurs qui influencent le cycle de vie de votre troupeau.

Le cycle de vie du troupeau

La ferme laitière peut être comparée à une roue qui tourne. On a des veaux qui naissent. Certains se rendent jusqu’au vêlage où ils entrent dans le cycle de vie du troupeau. Au centre se trouvent les animaux productifs qui assurent le gagne-pain de l’équipe qui travaille à la ferme et qui font tourner la roue. Enfin, vient un moment où chaque animal quitte le troupeau, soit pour la réforme volontaire ou pas, soit pour cause de mortalité. Cela semble bien simple à première vue, mais quand on s’y attarde, on réalise que la régie, l’environnement, l’alimentation, la génétique, la main-d’œuvre et le quota influencent passablement la vitesse de notre roue qui tourne, c’est-à-dire du cycle de vie de notre troupeau. Lactanet s’est intéressée à la vitesse de cette roue. Et s’il était possible de l’estimer?

L'indice de durabilité

Parmi les données de contrôle laitier recueillies dans les fermes, un groupe d’experts a sélectionné des indicateurs pour former l’indice de durabilité. Lactanet en a retenu 10. Ces critères sont regroupés en quatre catégories : longévité et réforme, alimentation et production, génisses et taures, et santé. Exprimé sous forme de rang centile, l’indice de durabilité vous permet de vous comparer à l’échelle provinciale et nationale. Ainsi, vous pouvez visualiser rapidement les points forts et à améliorer de votre entreprise dans le but de poser des actions concrètes. Pour ralentir la vitesse de votre roue qui tourne, il faut agir sur le cycle de vie de votre troupeau.

L'indice de durabilité sous la loupe

Longévité et réforme

  • Pourcentage de vaches en 3e lactation et plus
  • Pourcentage de réforme involontaire
  • Pourcentage de mortalité des vaches

Alimentation et production

  • Pourcentage de vaches avec urée < 5 et/ou > 18 mg/dl lait
  • Indice de régie*
  • Indice de transition (kg de lait)

Génisse et taures

  • Pourcentage de mortalité des veaux (0-24 heures)
  • Âge au premier vêlage (mois)

Santé

  • Pourcentage de vaches avec un taux de beta-hydroxybutyrate (BHB) élevé
    (> 0,20 mmol/l lait)
  • Pourcentage de vaches avec un comptage de cellules somatiques (CCS) élevé (> 200000 cell./ml lait)

* L’indice de régie est une valeur (positive ou négative) de kg de lait corrigé pour le gras et la protéine pour le troupeau. Il représente l’écart de production entre le potentiel génétique et la production réelle des vaches du troupeau qui étaient présentes lors du calcul de l’indice.

Les particularités des meilleurs troupeaux

Vous êtes curieux de savoir ce qui distingue les meilleurs troupeaux selon l’indice de durabilité? En aout dernier, les indices de durabilité ont été calculés pour tous les troupeaux du Québec. Voici ce que nous avons appris au sujet des meilleurs troupeaux pour l’indice de durabilité (rang centile 90 et plus).

  • Ils ont une meilleure productivité par vache, soit 11023 kg lait/année
  • Ils ont 45,7 % de vaches en 3e lactation et plus
  • Ils réforment moins de vaches (32,4 %)
  • Leur intervalle de vêlage est de 395 jours 
  • Ils ont une moyenne de CCS de 137000
  • Ils ont une valeur du lait de 780 $/vache/année plus élevée que la moyenne
    (8 212 $/vache/an)

Vous êtes curieux de connaitre et surtout de mieux comprendre l’indice de durabilité de votre troupeau?

Lactanet vous invite à participer à un webinaire gratuit qui sera présenté le 19 janvier prochain.

Vous aimeriez discuter du cycle de vie de votre troupeau et de votre indice de durabilité avec d’autres producteurs accompagnés de l’un de nos formateurs?

Inscrivez-vous à l’un de nos ateliers qui auront lieu en janvier et en février 2022 à lactanet.ca/formations.

 Vous y identifierez les facteurs qui pourraient améliorer le cycle de vie de votre troupeau.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Par Karen Bergeron, agr., M. Sc.
Diplômée en agronomie à l'Université Laval, Karen décide de poursuivre son parcours de formation et obtient sa maîtrise en sciences animales, spécialisée en nutrition. Innovatrice et soucieuse de la qualité de son travail, elle donne des formations et des conseils aux producteurs laitiers afin de leur permettre d’atteindre leurs objectifs.
Par Steve Adam agr.
Par Catherine Larivée Bazinet agr.