Astuces d’expert pour élever des veaux performants – Soins avant et pendant le vêlage

Voici 8 astuces pour d’excellents soins aux veaux du tarissement de leurs mères au vêlage pour avoir un troupeau performant et durable.

Une performance supérieure de vos veaux commence dès le vêlage et est suivie par la qualité des soins que vous leur donnez. Les premières heures de vie sont critiques pour vos veaux, ils ont à s’adapter dans un environnement externe bien différent du milieu intra-utérin qu’ils ont eu des mois avant leur naissance. C’est une énorme transition que l’on doit rendre la plus facile.

Saviez-vous que les 72 premières heures de vie d’un veau sont un bon indicateur d’un suivi de vêlage réussi? Même qu’un bon programme de suivi d’élevage, ça commence dès le tarissement.

Programme vaches taries

La nutrition et la régie des vaches taries sont des éléments qui ont un impact majeur sur la performance des veaux. 

1- Vaccinations

Parlez avec votre vétérinaire de la meilleure stratégie à mettre en place au sein de votre entreprise pour favoriser une bonne immunité de vos vaches et un colostrum de qualité pour vos veaux.

2- Nutrition

Un niveau approprié de protéine, énergie et minéraux est requis pour les vaches taries afin d’assurer un bon départ du veau. Maintenir la condition de chair (objectif : 3,0) des vaches est important autant pour les veaux que pour les vaches.

3- Assistance au vêlage

Un vêlage difficile (ou dystocie) peut se conclure en problème de performance des veaux, mais aussi sur la mère. Déterminez avec votre vétérinaire à quel moment il est opportun d’intervenir lors d’un vêlage. Les cas de dystocies peuvent être réduits lorsque les vaches sont confortables, ont un stress limité et peuvent être placées dans un enclos de vêlage au premier signe du vêlage. Le taux de dystocies pour votre troupeau devrait être moins de 5 %.

Au moment du vêlage

Gardez à l’esprit que c’est la première chance que vous avez d’affecter directement l’avenir du veau.

4- Environnement

Il a besoin d’être propre et aussi sec que possible. Tout excès d’humidité ou de fumier favorise la croissance bactérienne et augmente les risques de contamination autant pour la vache que son veau. L’espace de vêlage doit être nettoyé, désinfecté et regarni de litière afin d’assurer un maximum de confort.

5- Vêlage

Il faut assurer un suivi rigoureux du vêlage et détecter toutes complications possibles. Si le vêlage se prolonge, des interventions peuvent être nécessaires afin d’assurer la vigueur du veau et minimiser le stress.

6- Désinfection du nombril

Appliquez, sur toute la zone humide du nombril, une solution désinfectante (ex. teinture d’iode 7%) immédiatement après la naissance. Réappliquez dans les 24 heures, surtout si votre entreprise a des historiques d’infections de nombrils et de maladies articulaires. 

7- Contact maternel

En premier lieu, laissez la vache licher son veau pour favoriser la vigueur de ce dernier

8- Prise de données

Consignez les informations du veau comme son identification, mère, père, date de naissance, heures de naissance, facilité de vêlage, vaccination administrée, le temps écoulé depuis le premier repas de colostrum, sa qualité et sa quantité.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Par Mélinda Précourt, agr.
Conseillère en production laitière - Leader d'expertise (élevage)