L’indice de durabilité à la Ferme Claude Laroque inc.

À la Ferme Claude Larocque inc., la durabilité, c’est important. Pour Claude, Joanie et Alexandre Larocque, une entreprise durable est synonyme d’animaux en santé qui vêlent bien année après année et qui restent longtemps dans le troupeau. 

De gauche à droite : Joanie Larocque, Andrée Chicoine, Claude Larocque et Alexandre Larocque.

L’un de leurs objectifs est de maintenir le pourcentage de vaches en troisième lactation et plus à 50 %. D’ailleurs, ils ont déjà parcouru passablement de chemin sur ce point, puisque leur troupeau est passé de 39 % de vaches en 3e lactation et plus en 2018 à 51 % en 2020. Bien entendu, pour atteindre leur objectif, ils doivent être rigoureux sur le nombre de taures à élever.

« On vise un ratio taure/vache de 0,5 à 0,53. Quand on n’a plus de place pour loger les taures, c’est un signe qu’il faut en vendre quelques-unes », explique M. Larocque.

Avoir plus de vieilles vaches, est-ce que ça change quelque chose dans la régie du troupeau? Selon les Larocque, la prévention est importante, particulièrement au moment des vêlages des plus vieilles vaches. « Quand je sais que j’ai une vieille vache qui va vêler, dit Joanie, c’est certain que je vérifie plus souvent mes caméras de surveillance.» Également, ils administrent des bolus de calcium en prévention. Lors du vêlage, Alexandre insiste sur l’importance d’alimenter ses vaches rapidement en leur apportant de l’ensilage et de l’eau dès le vêlage terminé. 

Un des nombreux projets de la famille Larocque est de faire vêler leurs vaches en stabulation libre en enclos sur accumulation de litière. En attendant, ils s’assurent de fournir les stalles les plus grandes aux vaches qui vont vêler et ne comptent pas la litière qu’ils ajoutent dans ces stalles. 

« Toutes ces petites attentions en valent la peine parce qu’en fin de compte, elles produisent plus de lait et sont payées après la deuxième lactation », précise M. Larocque.

Et le comptage de cellules somatiques (CCS) dans tout ça? La gestion serrée de la santé du pis ne date pas d’hier chez les Larocque! Ordre de traite, vaccination pour la mammite et sélection rigoureuse des animaux font partie de la routine. Et les bons résultats qu’ils obtiennent en sont la preuve. Pendant les trois dernières années, le CCS a diminué en même temps que l’âge moyen de leur troupeau a augmenté, passant de 131000 à 105000.

En 2012, des modifications au logement des taures et des vaches taries ont été apportées : agrandissement des logettes des taures et aménagement d’un parc en stabulation libre avec logettes pour les taries. Maintenant, les taures grandissent mieux, et on sait que l’exercice est bénéfique pour les vaches. L’année dernière, des ventilateurs ont été installés au-dessus des vaches pour les rafraichir durant les périodes de stress de chaleur. Ce sera bientôt le tour des vaches taries, car des investissements sont prévus en ce sens. Les effets bénéfiques observés sur la consommation alimentaire des vaches les ont rapidement convaincus.

Comment comptent-ils utiliser l’indice de durabilité à la ferme? Les Larocque expliquent qu’ils devront apprendre à mieux connaitre l’indice, mais qu’ils pensent le voir comme un complément à l’indice de performance du troupeau (IPT) qui est plus un indicateur de production. Ils croient que l’indice de durabilité leur permettra de voir les points où ils peuvent encore s’améliorer.

Une chose est certaine, comme le dit si bien Claude Larocque :
«Des bonnes vaches durables, c’est signe d’une entreprise viable! »

LA FERME CLAUDE LAROQUE INC.

Troupeau ayrshire

Moyenne annuelle  10 142 kg

Intervalle de vêlage : 394 jours

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Par Karen Bergeron, agr., M. Sc.
Diplômée en agronomie à l'Université Laval, Karen décide de poursuivre son parcours de formation et obtient sa maîtrise en sciences animales, spécialisée en nutrition. Innovatrice et soucieuse de la qualité de son travail, elle donne des formations et des conseils aux producteurs laitiers afin de leur permettre d’atteindre leurs objectifs.
Par Steve Adam agr.
Par Catherine Larivée Bazinet agr.