Pour partir du bon pied : la désinfection du nombril

Les recommandations usuelles sont toujours d’actualité et de mise quand on parle de désinfection du nombril chez les jeunes veaux.

  1. faire la désinfection ? Dans les installations de vêlage propre, car plus le nombril est propre et plus la désinfection est efficace !
  2. Quand : Rapidement, dans la première heure après la naissance, dès que le veau respire bien ;
  3. Comment : Appliquer sur toute la zone humide du nombril une solution désinfectante ;

La solution peut être appliquée de plusieurs façons différentes. L’utilisation d’un gobelet, d’une éponge ou de compresses est à privilégier et la solution doit être propre (changée à chaque utilisation).

L’utilisation d’un aérosol (spray) n’est pas conseillée, car la solution pourrait être appliquée sur la peau et l’irriter.

Un truc intéressant est d’utiliser des gobelets de papier comme ceux que l’on trouve dans des distributeurs près des machines à eau ou dans les salles de bain publiques. On ajoute environ ¼ de tasse de la solution choisie, on insère le nombril dans le gobelet, on brasse pour bien couvrir et on jette le gobelet et le reste de solution.

  1. Quoi ? Quel produit utiliser entre l’iode 16%, la teinture d’iode, l’Iospray, ou le bain de trayon, quelle solution est la meilleure ? Tous les produits approuvés pour usage externe sur les plaies et comportant un DIN sont de bons choix. Plusieurs études ont tenté de vérifier quel était le meilleur produit à appliquer sur le nombril. Aucune de ces études n’est parvenue à démontrer qu’un produit était meilleur que d’autres qu’il soit à base d’iode, d’alcool, d’un mélange des deux, de chlorhexidine, ou de bain de trayon.

Meilleur choix dans l’ordre : 1) Teinture iode 7%, 2) Mélange alcool-iode, 3) Chlorhexidine 2%, 4) Iode forte 16% diluée, 5) Bain de trayon

  1. Quand ? Généralement, une fois après la naissance et une seconde fois 12 à 24 heures plus tard, plus le nombril est gros, plus on doit poursuivre le traitement longtemps. Il est recommandé de vérifier le nombril pendant les premiers 7 à 10 premiers jours de vie. ;
  2. Qui ? Idéalement la même personne qui fait le suivi des veaux tous les jours.

Attention à vos yeux et à vos muqueuses lors de la manipulation. Porter des gants est également une bonne pratique qui permet de protéger les mains de devenir sèches à la longue.

  1. Pourquoi ? Parce que le nombril est le lien qui rattache le veau à la vache pendant la gestation et qu’il s’agit d’une porte d’entrée de choix pour les bactéries vers le système sanguin. De plus, il a été démontré que désinfecter le nombril des veaux diminue le taux de mortalité de moitié dans les troupeaux qui ont adopté cette pratique (Jorgensen, 2017). Au Canada, selon les dernières données disponibles (Renaud, 2017), 40% des producteurs traitent le nombril des veaux mâles à la naissance.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Par Isabelle Morin, D.M.V., Cert. LAM
Isabelle est coordonnatrice de la santé des troupeaux laitiers chez Lactanet en plus d'être auteure et conférencière passionnée à ses heures. Elle a acquis au fil des ans une solide expérience en biosécurité et son travail de support à l’équipe de conseillers à la qualité du lait lui a permis de développer une expertise en qualité et en salubrité du lait.

Astuce proAction

Il n’existe pas de produit homologué pour l’usage sur le nombril des nouveau-nés au Canada, c’est pourquoi on utilise des produits généralement utilisés pour le soin des plaies. Lors de l’utilisation d’un produit en dérogation de l’étiquette comme le bain de trayon sur le nombril, le producteur doit disposer de directives vétérinaires (dossier 8) écrites.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *