Des pratiques innovantes en confort et bien-être : le secret pour une entreprise durable et rentable?

Les résultats d’un sondage révèlent des pratiques innovantes mises en place par des producteurs laitiers ayant une bonne durabilité et celles-ci pourraient menées à des gains de marge importants.
Le producteur consciencieux d’aujourd’hui se préoccupe de son impact sur l’environnement, du bien-être de ses animaux et de ses travailleurs, des déchets, des conditions de travail, du roulement de personnel ainsi que des modèles commerciaux. Cela va au-delà de la signification traditionnelle de la durabilité. De nos jours, la nouvelle durabilité est quelque chose dans laquelle nous devons tous investir et un nouvel outil existe à cet effet.

Un bon indice de durabilité, une meilleure marge

Le 19 janvier 2022, lors du webinaire « Durable et rentable, c’est faisable! » les participants ont appris qu’il existait une différence de plus de 90 000 $ entre la marge des entreprises qui se situent dans le 10 % inférieur et le 10 % supérieur de l’indice de durabilité (Figure 1). Comment aller chercher ce gain si on se situe dans le 10 % inférieur? C’est ce que Lactanet s’est également demandé.

Figure 1. Indice de durabilité

Entre avril 2020 et janvier 2021, plus de 2 000 entreprises laitières québécoises ont participé à deux questionnaires traitant de la gestion et du logement des vaches et des veaux. Les données recueillies ont mis en lumière des pratiques innovantes pour une entreprise plus durable et rentable.

Dans le but de valoriser les résultats du sondage, nous avons, chez Lactanet, fait appel à nos experts en analyses de données, confort et bien-être afin de croiser les réponses des sondages des producteurs avec l’indice de durabilité. C’est ainsi que plusieurs pratiques innovantes (on qualifie une pratique d’innovante lorsque peu de fermes ont répondu la faire dans le sondage, mais quand la majorité des fermes avec un bon indice de durabilité l’applique) ont été identifiées et en voici quelques-unes.

Des pratiques pour l’alimentation des veaux

Quand on parle de la régie d’élevage, nous ne pouvons passer sous silence l’importance de l’environnement du veau et du colostrum administré. En fait, ce qui est ressorti des sondages comme pratiques innovantes est de :

  • Tester la qualité du colostrum.
  • Donner le premier repas de colostrum au veau au moins une heure après la naissance.
  • Administrer au moins 4 litres ou plus de colostrum au veau lors de son premier repas.
  • Avoir un espace de couchage confortable, propre, sec et avec une bonne épaisseur de litière.

Bien gérer le stress thermique (chaud ou froid) de ces jeunes animaux est également une pratique clé importante.

Des pratiques pour assurer une meilleure transition

Les producteurs les plus performants ont indiqué, dans leur sondage, qu’ils avaient les pratiques suivantes pour leurs vaches taries, en préparation vêlage et dans les parcs/stalles de vêlage :

  • Ajout d’un revêtement aux mangeoires.
  • Ajout d’un système de ventilation secondaire.
  • Fournissent un logement sur litière profonde.
Certaines de ses pratiques requiert peu d’investissement et pourraient vous aider à améliorer le confort de votre troupeau ce qui se traduit par des vaches productives plus heureuses qui répondent aux attentes de leurs propriétaires. Avoir un troupeau sans problème contribue également à vous donner un environnement de travail gratifiant.

Des pratiques pour diminuer la réforme

Les causes les plus importantes de réformes involontaires, selon les données de Lactanet de 2020, sont les problèmes de reproduction, la mammite, le comptage de cellules somatique (CCS) élevé, les problèmes de pieds et membres ainsi que les accidents et les blessures. C’est donc pourquoi, sans grandes surprises, que les pratiques innovantes identifiées dans les sondages pour diminuer les réformes du troupeau traitent de santé des onglons :

Le confort et le bien-être des animaux sont toujours gagnants

Les sondages, la collecte et l’analyse des données fournissent des informations dont vous avez besoin pour comparer vos pratiques de gestion habituelles avec des méthodes qui ont fait leurs preuves pour d’autres. Collectivement, les efforts de tous aident à faire avancer toute l’industrie laitière.  

N’oubliez pas que la durabilité est un ensemble de facteurs qui rendent une entreprise viable et rentable à long terme. Et elle est des plus satisfaisantes lorsque les meilleures pratiques de gestion animale peuvent améliorer la qualité de vie de vous et votre famille.    

Ce projet est financé en vertu de l’Accord Canada-Québec de mise en œuvre du Partenariat canadien pour l’agriculture. Ensemble, le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec ont investi 293 millions de dollars répartis sur une période de 5 ans, soit de 2018 à 2023. 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Par Steve Adam, agr.
Diplômé de l’Université Laval en agronomie, Steve a développé une expertise en confort et bien-être des troupeaux laitiers. En 2017, il a reçu la médaille du mérite agronomique de l’OAQ pour sa contribution au développement de la formation L’étable, source de confort. En tant qu’expert en production laitière, il partage ses connaissances comme auteur et conférencier un peu partout au Québec et au Canada.
Par Karen Bergeron agr., M. Sc.
Par Catherine Larivée Bazinet agr.

L’indice de durabilité est disponible aux producteurs laitiers du Québec et de l’Atlantique depuis janvier 2022. Il sera disponible dans les autres provinces canadiennes plus tard cette année.