PROFILab, c’est utile au pâturage!

C’est bien connu, les pâturages peuvent fournir un fourrage de très haute qualité, en bonne quantité et à un coût d’au moins 50% inférieur à celui des fourrages récoltés. Néanmoins, maintenir une bonne production de lait et un bon taux de gras à l’herbe est un défi un peu plus élevé qu’en étable.

En effet, on observe souvent des baisses de production et de taux de gras sur certaines fermes alors que chez d’autres éleveurs au pâturage, la différence été-hiver est beaucoup moins marquée. Puisque l’alimentation à l’herbe est moins coûteuse, on peut absorber une certaine baisse, mais voyons comment l’éviter. 

Les trois facteurs gagnants

Plusieurs facteurs expliquent pourquoi certains producteurs s’en sortent mieux que d’autres au pâturage. On les retrouve dans les trois catégories typiques: la génétique, l’environnement de la vache et son alimentation. En effet les vaches sélectionnées pour la matière grasse s’en sortiront beaucoup mieux à l’herbe. Au Québec, on voit souvent des troupeaux qui ont très peu de différences entre leurs taux de gras en hiver et au pâturage. En Irlande, où pratiquement toutes les vaches sont au pâturage, les Holstein produisent autant de gras au pâturage qu’en étable grâce à une sélection génétique en ce sens. Quand on parle d’environnement de la vache au pâturage, on pense tout de suite au stress thermique qui sera amoindri par l’ombre des brise-vents ou tout simplement en gardant les vaches à l’étable les journées chaudes et humides. 

La qualité de l’alimentation des vaches au pâturage est directement liée à la gestion de l’herbe faite par le producteur. L’ingestion de matière sèche au pâturage, la hauteur d’herbe à l’entrée et à la sortie d’une parcelle ou encore la proportion de graminées-légumineuses sont déterminées par nos décisions de gestion de l’herbe. Si notre vache a accès à un pâturage qui offre de la quantité et de la qualité, sa consommation sera très élevée et contribuera au maintien de la production et du taux de gras. 

Votre allié #1 : PROFILab

Pour aider les producteurs à gérer leur alimentation au pâturage, l’utilisation de PROFILab pendant la saison d’été est très utile. En comparant nos résultats aux courbes du tableau ci-dessous, on peut évaluer l’impact de notre régie de pâturage sur les performances en lait et en gras de notre troupeau.  

C’est clair qu’il y a de bonnes différences entre les troupeaux au pâturage et les troupeaux conventionnels. Par exemple, pour les troupeaux au pâturage, il est normal d’avoir des niveaux beaucoup plus élevés de préformés puisque les apports d’acides gras polyinsaturés de l’herbe consommée sont très élevés. C’est d’ailleurs dans cette catégorie d’acide gras qu’on retrouve les Oméga-3 qui sont bénéfiques pour la santé humaine. 

Il faut tout de même savoir que parmi les troupeaux bio, il y a de bonnes variations comme on peut le voir dans le tableau ci-dessous.

Un projet par les producteurs, pour les producteurs

C’est pourquoi Lactanet mettra sur pied un projet dès l’été 2022 afin d’affiner nos connaissances sur les pâturages et leur impact sur les profils d’acides gras du lait. En effet, des groupes de producteurs seront équipés d’une application sur téléphone intelligent pour la gestion des pâturages. Cet outil leur permettra de suivre l’alimentation des vaches à l’herbe chaque jour. L’application nous permettra également de comparer le type de pâturage servi et les courbes de PROFILab pour la même journée. Ainsi, nous pourrons déterminer plus précisément quels sont les facteurs alimentaires qui permettent à certains producteurs de maintenir de bonnes performances en lait et en gras au pâturage. Par le même suivi, nous pourrons expliquer les moins bons résultats, identifier les causes précises et trouver les solutions appropriées pour la gestion de ces pâturages. 

Utiliser PROFILab pour les troupeaux aux pâturages nous permet déjà d’améliorer les performances des vaches laitières à l’herbe. Avec le projet de cet été, PROFILab sera un outil encore plus utile à intégrer dans votre gestion! 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Par François Labelle, agr.
François s’est joint à l’équipe de innovation et développement de Lactanet en 2010 à titre d’expert en production laitière biologique. Il est responsable de différents projets d’innovation technologique en production laitière biologique et du soutien technique pour l’équipe de conseillers en production laitière biologique.