Astuces d’expert pour élever des veaux performants – Soins après le vêlage

Pour faire suite aux 8 astuces pour d’excellents soins aux veaux du tarissement de leurs mères au vêlage, voici 13 pratiques à garder en tête pour le soin des veaux après le vêlage.

Gestion du colostrum

La gestion du colostrum devrait être l’élément le plus important à examiner lorsqu’un programme d’élevage est évalué. Le plus grand défi lorsqu’on élève des veaux est de prévenir et traiter les maladies. Ces dernières peuvent être minimisées significativement par un bon protocole de gestion du colostrum.

Durant les premières semaines de vie, le veau dépend entièrement de l’immunité qu’il a reçu du colostrum.

1- Temps

Administrer dans les 3 premières heures de vie. La période d’éveil des premières suivant la naissance aide le volontarisme pour la tétée;

2- Innocuité

Avoir moins de 100 000 ufc de bactéries totaux/ml et moins de 10 000 ufc de coliformes totaux/ml;

3- Qualité

Tester à plus de 22 % Brix;

4- Quantité

Atteindre au moins 10 % du poids du veau;

5- Conservation

Le colostrum de plus de 22 % Brix peut être congelé en prenant soin d’identifier la date de récolte, l’identification de la vache, et le niveau de Brix. Congelé, le colostrum peut être conservé maximum 6 mois. S’il est placé au réfrigérateur, on le conserve maximum 3 jours.

6- Suivi

Noter la quantité, la qualité et le moment d’administration du colostrum au veau et les épisodes de maladies (âge du veau, type de maladies, etc.).

Alimentation et équipements

7- Nettoyer et désinfecter

S’assurer de la propreté de tout l’équipement associé au vêlage, à l’alimentation des veaux, etc. entre chaque utilisation.

8- Tétines

Ne pas couper l’ouverture pour permettre au lait de s’écouler plus rapidement. Cela peut amener les veaux à inhaler le lait et peut conduire à la pneumonie et d’autres maladies respiratoires.

9- Lait de transition

Le lait de transition est le lait qui ne va pas au réservoir suite au vêlage, mais qui n’est pas la première traite donc le colostrum. Alimenter le lait de transition minimalement pour les 3 jours suivant la naissance.

10- Suivi de croissance

Suivre les poids est la méthode éprouvée afin d’évaluer la réussite de votre programme d’élevage. Au sevrage, on veut avoir minimalement doublé le poids de la naissance, 55 % du poids des vaches adultes à la saillie et au vêlage 82-85 % du poids des vaches matures.

Logement

11- Litière

S’assurer d’avoir une quantité adéquate de litière. Une cote de nidification de 3 est recommandée (au-dessus des pattes lorsque le veau est couché).

12- Ventilation

Les veaux ont besoin d’un logement bien ventilé, exempt de courant d’air. On vise 4 changements d’air à l’heure en hiver, 15 changements d’air en printemps et automne et 40 changements d’air en été.

13- Soutien aux températures froides

Il peut s’avérer avantageux d’utiliser des lampes chauffantes et des manteaux puisqu’ils sont très utiles pendant les mois d’hiver lorsque la température chute.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
By Mélinda Précourt, agr.
Conseillère en production laitière - Leader d'expertise (élevage)